Accueil > Talent > Jennifer Royer, Business Unit Manager
Talent

Jennifer Royer, Business Unit Manager

PORTRAIT

« Le métier d’ingénieur(e) d’affaires a 4 composantes. Il faut donc faire preuve de polyvalence et d’agilité afin de créer, faire grandir et piloter son centre de profit »

Quel est le travail d’un ingénieur d’affaires ?

Le métier d’ingénieur(e) d’affaires a 4 composantes. Il faut donc faire preuve de polyvalence et d’agilité afin de créer, faire grandir et piloter son centre de profit.
La dimension commerciale : nous devons nous constituer notre propre portefeuille clients, faire grandir et pérenniser notre activité. L’aspect recrutement : dans le développement de notre centre de profit, nous sommes responsable du recrutement des collaborateurs qui vont réaliser les prestations techniques chez nos clients. Nous sélectionnons, rencontrons, validons et signons nous-mêmes les futurs talents de Vulcain. L’aspect management : nous manageons nos collaborateurs de l’arrivée jusqu’à la sortie sur le contrat de prestation. Nous sommes donc également garants de la qualité et du respect des délais de la prestation technique auprès du client. La dimension financière : nous sommes garants de la pérennité de notre centre de projet et de sa profitabilité. Nous devons maitriser l’encaissement des prestations réalisées.

Quel est ton parcours chez Vulcain ?

Diplômée de l’ESIGELEC en 2013, je réalise un stage de fin d’études chez Vulcain en tant qu’Ingénieure d’Affaires. A l’issue de son stage, Vulcain me propose un poste CDI, que j’accepte. Au bout de 10 mois, je deviens Business Developper (gestion d’un périmètre de plus de 8 collab.) puis Business Developper Senior (plus de 20 collab. et coaching d’un IA Junior), puis 2 ans plus tard, Business Unit Manager avec sous ma responsabilité 2 IA Junior. Aujourd’hui, je gère plus d’une centaine de collaborateurs, 4 IA Junior et Senior Manager.

Que retiens-tu de tes années à l’ESIGELEC

Mes années à l’ESIGELEC ont été magiques. J’ai beaucoup aimé les cours que j’ai suivi durant ces 3 années et particulièrement les cours de ma dernière année dont la spécialisation était « l’ingénierie d’affaires ». J’ai pu trouver ma voie dans une filière qui mêlait technique, relationnel et commercial.

Penses-tu qu’être une femme dans un milieu d’homme est un atout ?

Oui et non. Cela m’a déjà desservie, j’ai été plusieurs fois confrontée à des remarques sexistes ou misogynes en début de carrière, accentuées par mon jeune âge. J’ai accepté à l’époque de changer d’interlocuteur et de confier le portefeuille à un collègue homme. Aujourd’hui, je n’accepte plus cela car je me considère tout autant légitime qu’un homme dans ma profession.

Portrait vulcain engineering

Autres talents

Portrait vulcain engineering
PORTRAIT
Léa Bertrand, Ingénieure Procédés

« Le métier d’ingénieur offre une multitude d’opportunités dans les domaines les plus variés mais offre surtout des compétences qui vous permettront de…

Portrait vulcain engineering
PORTRAIT
Michael Theresine, Chef de Plateau

« Vulcain a cru en moi et m’a donné la possibilité d’exercer un poste à responsabilités. J’ai pu apprendre à manager une équipe et monter en…

Portrait vulcain engineering
PORTRAIT
Charlotte Henon, Contract manager

« L’esprit d’équipe car l’union fait la force ! Cela permet de créer une atmosphère positive et favorise ainsi le bien-être au travail tout en…

Portrait vulcain engineering
PORTRAIT
Lyvia Genini, Business Manager

« Enfin, le monde de l’ingénierie est en train de changer ; à nous de le façonner avec bienveillance afin que chacun y trouve sa place avec légitimité !…

Portrait vulcain engineering
PORTRAIT
Sébastien Khatibi, Ingénieur Construction Génie Civil et Electromécanique

« Travailler chez Vulcain ouvre un champ des possibles énorme en permettant de travailler dans plusieurs secteurs d’activités industrielles aux côtés de…

Portrait vulcain engineering
PORTRAIT
Mickaël Alusse, Coordinateur Technique

« Mon métier, de par le management de nombreuses parties prenantes, fait appel quotidiennement à ma capacité à impulser un bon esprit d’équipe «